Si l’Indonésie a déjà sur la terre ferme largement de quoi émerveiller le voyageur, elle abrite également l’un des écosystèmes marins les plus riches et les plus diversifiés au monde. Cet archipel qui divise océans Indien et Pacifique ravira sans aucun doute plongeurs, pêcheurs et gourmands.

Nous sommes définitivement devenus accrocs à ce monde sous-marin, cet univers presqu’insoupçonné de ceux qui n’ont jamais épaulé des bouteilles d’oxygène avant de se jeter dans le grand bleu. Cette dose d’adrénaline qui vous envahit lors de chaque virée dans les profondeurs est à présent un besoin. Une addiction qui nous guide dans chaque pays que nous traversons vers les plus beaux fonds marins.  Que ce soit au milieu des îles Gili ou au large des îles Komodo, les sorties sous l’eau ont de quoi faire tourner la tête aux plongeurs les plus expérimentés. Imaginez-vous nager dans un aquarium aux mille couleurs, surplomber des récifs coralliens jaunes, rouges, oranges, bleus, vous arrêter saluer la murène qui vous menace du fond de sa cachette, observer le requin qui règne sur les parages, jouer au passage avec le poisson clown à l’abri de son anémone, rencontrer les poissons grenouille, chauve-souris, lions, scorpion et autres mérous géants. Il ne nous a suffi parfois que de sauter d’un bateau armés de simples masques et tubas pour plonger avec les majestueuses raies mantas ou observer la lente et voluptueuse nage des tortues de mer. C’est donc de cela dont vous ne pourrez plus vous passer si vous avez la chance d’y goûter un jour…

Qui dit richesse sous-marine dit également paradis pour les pêcheurs. Animés par la même passion, Kévin et Adrien auront tout donné pendant ce séjour pour mettre au sec et dans nos assiettes le poisson de leurs rêves. Sans être miraculeuse, la pêche aura été suffisante pour nous offrir à nouveau de délicieuses grillades au bord de l’eau. Mais les gros poissons auront eu raison d’eux : lignes cassées, poissons décrochés, de quoi les rendre fous, mais les faire rêver d’autant plus.

Qu’à cela ne tienne, Adrien n’est pas du genre à se laisser abattre et il compte bien dévaliser le prochain magasin de pêche sur son chemin. Bangkok devrait faire son bonheur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website