Trait d’union entre l’Indochine et l’Inde, la Birmanie ou Myanmar sort tout juste de la nuit. Secoué depuis des années par une junte militaire oppressante avec son lot de dirigeants délirants, le pays ouvre peu à peu ses merveilles au reste du monde et se met à rêver de la manne touristique dont ont profité et profitent encore ses voisins.

Si, pour des questions de sécurité, une bonne partie de la Birmanie reste encore fermée aux visiteurs, chaque voyageur devrait pouvoir y trouver ce qu’il recherche.

Au pays des pagodes, des temples et stupas dorées, l’atmosphère est empreinte de bouddhisme. C’est le moins qu’on puisse dire. Bouddha est ici ce que Bob Marley est à la Jamaïque : une icône nationale, vénérée et adorée qui rythme le quotidien insufflant paix, tranquillité et zenitude pour celui ou celle qui aspire à atteindre le Nirvana…

Attention toutefois à l’overdose! Car si les édifices bouddhiques participent à la beauté du pays, ils auront vite fait de vous lasser. Un Bouddha, puis deux, puis cinq puis des milliers… Surveillez votre consommation, de sorte à toujours apprécier ces instants culture. Une chose est sûre, vous serez rassasiés après votre passage dans l’incroyable Bagan et ses 4000 temples qui parsèment une immense plaine verdoyante. Croyez-en les clichés, le spectacle des stupas qui contrastent les couleurs fauves du coucher de soleil est inoubliable.

La Birmanie a également son lot de contradictions et de curiosités. Tenez par exemple, peut-on nous expliquer pourquoi toutes les voitures roulent à droite et ont le volant…à droite !?

Si vous n’aurez aucune difficulté à vous restaurer pour moins d’un euro, il sera en revanche beaucoup plus dur de trouver à vous loger à bas coût.

Bienvenue au pays où il n’existe aucune auberge de jeunesse et où vous devrez vous satisfaire d’une chambre d’hôtel sentant le moisi et dans laquelle vous aurez la joie de cohabiter avec toutes sortes d’infâmes bestioles et aurez à vous accommoder à l’eau froide et aux lumières blafardes.

Au restaurant, si l’on peut ainsi nommer les échoppes de rues aux assises en plastique colorés, on vous servira toujours du riz blanc, parfois chaud, que l’on accompagnera en général de petits légumes de saison à la saveur aigre auxquels seuls les plus courageux toucheront. On vous donnera un rouleau de papier toilette en guise de serviettes. Vous aurez tout le loisir de faire passer ce gout douteux grâce au thé vert servi à volonté.

Ce n’est donc pas pour ses délices culinaires ni pour le charme de son hôtellerie que l’on visite la Birmanie, mais bien pour s’enrichir de son exceptionnel patrimoine culturel et s’imprégner de la gentillesse de ses habitants.

De par son histoire, le pays a été largement préservé des influences extérieures et de la modernité. Le marché du coin aura des allures moyenâgeuses avec ses allées boueuses où déambulent chariotes d’un autre temps et où gambadent volailles et porcs au milieu d’un joyeux capharnaüm enfumé.

Les paysans labourent encore à la force des bœufs les champs qui encerclent les cabanons de bois dans lesquels s’entasse leur famille. La grande majorité des hommes portent encore le sari traditionnel et se plaisent à chiquer à longueur de journée semblant guère se soucier des ravages causés sur leur dentition, à en croire l’état des quelques chicos survivants.

Seul anachronisme dans cette reconstitution médiévale, les smartphones que les adolescents ne quittent plus des yeux depuis que le pays s’est décidé à s’abandonner à l’économie de marché.

Loin d’avoir pu explorer la totalité du pays, la faute au temps toujours insuffisant et aux interdictions de circuler, nous comptons bien revenir pour découvrir ces nouveaux espaces totalement vierges, comme ce littoral à l’extrême sud du pays dont les promesses ont de quoi faire rêver. Il y aurait dans cette partie quasi inexplorée des îles désertes et d’autres sur lesquelles vivent en autarcie des communautés de pêcheurs aux croyances animistes fascinantes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website